Granois

Messe le mardi soir à 19h. sauf en cas d’enterrement.

Jusqu’en 1975, la chapelle de Granois s’élevait à côté de l’école. Elle datait de 1669 et fut placée sous le patronage de la Sainte Trinité, fête mobile fixée au premier dimanche après la Pentecôte. C’est le même évêque Adrien IV de Riedmatten et le curé Barthélémy Luyet qui procédèrent à l’acte de fondation avec promesse de la part des villageois par les procureurs de « conserver debout et d’entretenir la chapelle nouvellement construite, de fournir et conserver décemment les ornements, calice, patène, linge et tout ce qui est requis pour y célébrer le Saint Sacrifice ». Elle fut démolie.

La nouvelle chapelle fut construite en 1973 sous l’épiscopat de Nestor Adam et à la demande du curé Charles Mayor. La messe n’est plus célébrée devant le maître autel de la Sainte Trinité où on découvre une peinture rappelant que le Père, le Fils et le Saint-Esprit (Marc1, 9-11) ont couronné la Vierge Marie, événement qui se situe immédiatement après l’Assomption dans la foi médiévale. C’est devant ce tableau que reposent les défunts du village avant les funérailles à l’église; ce retour au religieux des veillées funèbres, dans le dernier quart du XXè siècle, offre aussi le réconfort du lieu. Saint Joseph portant l’enfant divin, ainsi que d’autres saints sont honorés ici. L’autel est éclairé par une petite coupole qui s’ouvre sur le ciel et une croix élancée en indique la direction.

L’ancien chemin de croix témoigne du parcours du Vendredi Saint à travers des images colorées reproduisant l’oeuvre du peintre Nap. Thom. On les retrouve dans bien d’autres sanctuaires.

Le Christ sculpté dans une seule pièce de bois et suspendu sur le mur sud est l’oeuvre d’un villageois (1972) et témoigne d’une perception personnelle du Sauveur. « Aucune image, statue ou autres signe de foi ne peuvent être posés dans nos chapelles sans l’autorisation du desservant » rapelle le curé Jean. Sont exposés ici, le tableau du reposoir de la Fête-Dieu, peint en 1989 et le chapeau du chef de cette fête.

Dans ce même village, le home pour personnes âgées de Zambotte abrite un autre lieu de culte depuis 1988. Le Chemin de Croix, peint par Isabelle Tabin-Darbellay, rappelle intensément ces Paroles du Christ. « Je suis le Chemin, et la Vérité, et la Vie. Nul de vient au Père que par moi » (Jean 14,6).

(Pour réserver la chapelle, tél. à la cure de Savièse 027 395 13 30 (le matin). Concierge de la chapelle  : Mme Eva Reynard, tél.027 395 31 43).

Les commentaires sont fermés.