Ste Marguerite

Chapelle de Sainte-Marguerite à la Bàrma dê Dzoo

On peut imaginer que les saviésans ont bâti un oratoire à la sortie du Torrent-Neuf (1430-1447), dés la construction de ce bisse. Ce premier édifice a certainement été agrandi et restauré plusieurs fois, la dernière restauration datant de 1963.

A cette occasion, l’instituteur Fernand Luyet l’a dotée de trois peintures murales. Celle du choeur traduit la légende liée à la Sainte patronne du lieu qui fut invoquée par le syndic de Savièse dont l’épouse se nommait justement Marguerite, pour sauver le projet de l’aqueduc des griffes du diable. Sainte Marguerite est fêtée le 20 juillet. Née à Antioche entre la fin du IIIè et le début du IVè siècle, elle refusa d’épouser un gouverneur romain et fut jetée en prison. Là, elle fut agressée par le diable qui lui apparut sous forme d’un dragon. Mais, grâce à sa foi chrétienne, elle sortit victorieuse de ce combat. Elle fut décapitée et devint une sainte très populaire. Le choix de cette vierge et martyre pour protéger les hommes et les femmes qui ont construit et entretenu ce bisse jusqu’en 1935 peut se comprendre ainsi : le goufre et les précipices qui sont à vaincre sont assimilés aux forces du malin qui entraîne les hommes dans sa chute. Les deux autres peintures retracent, pour le pélerin actuel, des scènes renouvelées d’année en année : à gauche, la cérémonie religieuse ou les responsables du Torrent Neuf et les fidèles imploraient la protection divine; à droite, la levée des eaux qui avait lieu dans la deuxième quinzaine d’avril.

Depuis l’abandon du bisse, la chapelle a perdu son rôle dans la vie de la communauté saviésanne, c’est du moins comme cela qu’on a expliqué son dépuillement : reliques et autel on rejoint, dès 1941, la nouvelle chapelle de la Zour. La statue représentant la sainte dominant un dragon à la gueule ouverte a aussi été déplacée.

Malgré ces bouleversements, la dernière restauration ainsi que le Chemin de croix de 1978 qui conduit à la chapelle ont sauvegarder sa vocation de lieu de prière et de méditation. (Le vendredi Saint un grand chemin de croix est organisé en ce lieu).

En 2011, l’association du torrent-neuf a inauguré une nouvelle chapelle « Notre Dame du Torrent-Neuf » sur le parcours restauré de l’ancien bisse. Pour plus d’info merci de visiter leur site.

Les commentaires sont fermés.