Pardon

 

« Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime ! »

Jean 21, 17

Ce qu’on appelle aujourd’hui le « sacrement du pardon » ou de la « réconciliation » a bien changé dans sa forme ! De plus en plus de chrétiens, et en particulier des jeunes, redécouvrent ce sacrement délaissé un temps par beaucoup. Et c’est tant mieux ! Car « se confesser » a longtemps fait peur ! Il fallait établir une liste de péchés, faire un « examen de conscience », s’agenouiller dans un confessionnal et faire l’aveu de ses fautes, sans en oublier.

Aujourd’hui le sacrement du pardon redevient ce qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être : la possibilité d’un vrai dialogue confiant avec un prêtre, un authentique moyen de rencontre personnelle et mystérieuse avec Dieu.

Se confesser c’est se présenter, tel qu’on est, avec ses qualités et ses faiblesses devant lui. Et recevoir son pardon.

Dans notre paroisse :

Le sacrement de réconciliation : le confesseur est disponible sur demande à la cure, sauf le lundi. Un prêtre est disponible le premier jeudi du mois, au début des 40 heures d’adoration, après la messe de 19h30, au fond de l’église.

Veillées pénitentielles : elles sont organisées dans chaque paroisse du secteur durant l’Avent et le Carême (voir sous agenda du mois).

Confessions des élèves en classe primaire : durant l’Avent et le Carême.

Sacrement du pardon pour les enfants de 7/8 ans (4ème Harmos

Comment se confesser ?

Tout sur le site du cyber-curé : http://cybercure.cef.fr

 

 

Les commentaires sont fermés.